En fonction de votre matériel et de vos préférences, il est possible d’utiliser tout un tas de layouts pour votre clavier, y compris du Bepo. Dans cet article je vais vous présenter un layout AZERTY français, mais ce n’est pas celui installé par défaut sur votre système. Cette disposition du clavier permet l’écriture inclusive, la possiblité d’écrire dans d’autres langues sans rien changer. En prime, il vous permet d’avoir certains caractères spéciaux très pratiques, et tout ça, grâce à des raccourcis claviers intelligents (pas comme ce qui existe sur Windows quoi).


Partager l’article La typographie sous Linux sur les réseaux sociaux


Prérequis

Tout ce qui est dans cet article se base sur l’excellent layout « Français (variante) » disponible sur toute bonne distribution Linux.

Les combinaisons de touches vont être nombreuses dans cet article. Voici les notations utilisées :

  • Alt Gr + a signifie appuyez simultanément sur les touches concernées
  • ^ a signifie appuyez successivement sur les touches concernées
  • Les deux cas précédents peuvent se combiner : Alt Gr + Maj + ^ a.

Comme son nom l’indique, c’est un layout alternatif, ce n’est pas celui proposé par défaut. Ce n’est pas non plus celui de la nouvelle norme AFNOR. Je le choisis à chaque fois lors de l’installation d’un système GNU/Linux. En lisant cet article, vous allez comprendre pourquoi…

Comment le choisir ?

Consultez la documentation de votre distribution Linux. Si vous avez une Ubuntu, il suffit d’aller dans les paramètres, et cherchez « Pays et langues ».

Vous avez alors une interface proposant de choisir un ou plusieurs layouts pour votre clavier (sources de saisie).

Capture d’écran de la fenêtre des paramètres clavier/langue sur Ubuntu 18.04

Si vous choisissez plusieurs layouts, vous aurez un widget qui apparaîtra permettant de passer de layout en layout. Donc ne craignez pas d’expérimenter.

La typographie et les lettres majuscules en français

Les lettres

Entrer des lettres françaises avec ce layout se fait classiquement. Rien de spécial à signaler, ou presque…

Vous pouvez entrer facilement la ligature œ et son équivalent en majuscule Œ. Comment ? Comme pour la plupart des raccourcis claviers qui suivront, on utilise la touche Alt Gr. En plus de cette touche, il faut appuyer simultanément sur la touche de la lettre o. Si en plus vous maintenez appuyée la touche Maj alors vous aurez la forme majuscule.

Par la suite, ce type de raccourcis sera transposé comme suit : Alt Gr + o donne œ et Alt Gr + Maj + o donne Œ.

Attention, quand je mentionne la touche Maj, il ne s’agit pas celle du verrouillage majuscule (qui sera mentionnée plus loin pour d’autres cas) qui sera représentée ainsi Verr Maj.

Autre point pratique : les majuscules ayant des diacritiques sont faciles à entrer via ce layout. Au lieu d’utiliser la touche Maj, il faut utiliser la succession Verr Maj suivi de la lettre en version minuscule. Exemples :

  • Verr Maj éÉ
  • Verr Maj èÈ
  • Verr Maj çÇ
  • Verr Maj àÀ
  • Verr Maj ùÙ

Les guillemets

Il existe deux types de guillemet : celles pour le premier niveau de citation, et celles incluses dans une citation. Exemple :

Jean il me dit « Tu sais, Gertrude elle m’a dit texto “Non mais ça va pas non ?” »

Pour les avoir, faites comme ceci :

  • Alt Gr + w«
  • Alt Gr + x»
  • Alt Gr + Maj + w
  • Alt Gr + Maj + x

Si le choix des lettres w et x peut sembler déroutant à première vue, vous remarquerez que ce sont des lettres situées côte-à-côte, il n’y a pas à se « balader » sur le clavier pour trouver les guillemets.

L’ellipse, aka « les trois petits points… »

Les fameux « trois petits points », sont en fait un seul et même caractère, qui est celui ci . Pour l’obtenir, il faut utiliser un autre caractère de ponctuation, le point d’interrogation ? avec la combinaison suivante :

Alt Gr + Maj + ?

Voilà un caractère sympa dans votre besace…

L’apostrophe française

Oui, il y a un vrai caractère apostrophe, ce n’est pas l’infâme équivalent rencontré fréquemment en programmation qu’il faut utiliser. D’ailleurs, si vous utilisez certains traitements de texte évolués, ils remplacent lors de la frappe ce caractère par le bon caractère .

Donc comme avec ce layout, on peut avoir le bon caractère, ami⋅e⋅s programmeur⋅se⋅s, je vous invite à ne plus faire ce genre de chose : 'j\'échappe ce caractère car je suis un noob.'.

Sans plus attendre, la combinaison de touches :

Alt Gr + g

L’espace insécable

Ce caractère, quand il précède un autre caractère, le « colle » au précédent caractère. Il est requis en français avant les caractères de ponctuations suivants : ?;!:» et après le caractère «.

Généralement, dans les traitements de textes évolués, le caractère espace est automatiquement remplacé par une espace insécable dans ces cas précis. Ils apparaissent en grisé souvent.

Pour l’obtenir, utilisez la barre espace combinée avec les touches Alt Gr + Maj.

Les tirets

Les différents types de tirets disponibles en français le sont aussi avec ce layout : tiret long, tiret moyen et le tiret court ou trait d’union.

Pour les avoir, c’est facile, ils sont dans l’ordre sur les touches 4, 5 et 6 des chiffres de la partie alphanumérique du clavier.

Faites comme suit :

  • Alt Gr + Maj + '
  • Alt Gr + Maj + '
  • Alt Gr + Maj + '

Par rapport au trait d’union classique accessible directement via la touche -, le dernier de la liste ci-dessus est également insécable.

Et l’écriture inclusive ?

Si vous pratiquez l’écriture inclusive en utilisant le point médian, alors il est facile à utiliser via la combinaison alt Gr + Maj + .

Vous serez alors un⋅e utilisateur⋅rice heureux⋅se d’utiliser votre clavier avec l’écriture inclusive !

Oh ! L’espagnol castillan est possible !

La bonne nouvelle, c’est que cette disposition de clavier « Français (Variante) » ne se limite pas à la seule langue française et s’ouvre très bien vers d’autres langues, comme le castillan. Ou l’espagnol si vous préférez…

Cette langue présente comme particularité par rapport au français d’avoir des points d’interrogation inversés ¿ et des points d’exclamation inversés ¡ eux aussi. Pour les avoir, c’est enfantin :

  • Alt Gr + ,¿ (la virgule étant la touche accueillant le ? sur les clavier français)
  • Alt Gr + !¡

En plus de ces caractères de ponctuation, il y a des diacritiques utilisées différemment du français, les accents aigus, rencontrés par exemple sur les lettres í, ó ou á.

Retenez bien le système de combinaison que je vais vous donner car il pourra servir dans d’autre cas.

Pour avoir un accent aigu sur une voyelle, il faut combiner Alt Gr + ù + une voyelle.

Petit divulgachage : la touche immédiatement sur la droite, *, de façon similaire, permet d’avoir les accents graves sur les lettres…

Voilà, il n’y a plus aucune excuse pour ne pas écrire ¡Hola! ¿Cómo estás?.

Diantre ! Le Catalan est aussi possible !

C’est bien de parler du castillan, mais il ne faut pas oublier la catalan aussi !

Il présente un caractère assez étrange, le l geminé, en minuscule ŀl et en majuscule ĿL. Vous pouvez être tenté d’utiliser le point médian comme pour l’écriture inclusive, mais la disposition Français (Variante) présente une combinaison pour faire la première partie, le l suivi du point : ŀ.

Voici les combinaisons :

  • Alt Gr + lŀ
  • Alt Gr + Maj + lĿ

Entrevu vite fait avec l’espagnol précédemment, nous pouvons utiliser l’accent grave comme l’accent aigu. Et on va en avoir besoin car parmi les lettres comportant un accent grave qui n’existe pas en français il y a le ò.

Voici comment faire : Alt Gr + * + voyelle.

Dans notre cas, ici, ça donne :

  • Alt Gr + * oò
  • Alt Gr + Maj + * oÒ

La langue allemande n’est pas en reste…

L’allemand présente deux caractères qui ne sont pas utilisés en français, le eszett ß et le guillemet .

Ils sont disponibles comme suit :

  • Alt Gr + sß
  • Alt Gr + Maj + s

Le eszett en action : Es ist eine sehr berühmte Straße.

Une petite citation célèbre pour illustrer les guillemets allemands : „Ich bin ein Berliner“

Les langues nordiques non plus…

L’islandais, la danois, le norvégien, etc. ne sont pas en reste avec des lettres comme les ð, Ð, les ø, Ø, les þ, Þ ou encore le å, Å.

Voici comment il est possible de les obtenir :

  • Alt Gr + hð
  • Alt Gr + Maj + hÐ
  • Alt Gr + $ø
  • Alt Gr + Maj + $Ø
  • Alt Gr + tþ
  • Alt Gr + Maj + tÞ

Pour le å, Å, il faut d’abord composer l’accent puis l’appliquer à la lettre :

  • Alt Gr + Maj + ^ aå
  • Alt Gr + Maj + ^ Maj + aÅ

Latina lingua ?

Le latin n’est pas en reste…

Les ligatures æ et Æ s’obtiennent sur le modèle de la ligature du œ français, sauf qu’on utilise la touche de la lettre a :

  • Alt Gr + aæ
  • Alt Gr + Maj + aÆ

Et il ne faut pas oublier les voyelles longues et brèves (utiles pour l’apprentissage) :

  • Alt Gr + Maj + * eē
  • Alt Gr + Maj + 3 eĕ

Notez que qu’il s’agit à chaque fois d’une combinaison de trois touches que l’on relâche et ensuite on choisit la lettre, ici, e dans notre exemple, mais ā, ī, ō, ū et ă, ŭ, ĭ, ŏ sont bien sûr possibles aussi.

Quid de l’espéranto ?

Et bien, avec le layout Français (variante) que je vous présente dans cet article, vous pouvez aussi écrire en espéranto.

Les lettres spéciales de l’espéranto et leur combinaisons sont les suivantes : ĉ, ĝ, ĥ, ĵ, ŝ, ŭ et en majuscules Ĉ, Ĝ, Ĥ, Ĵ, Ŝ, Ŭ.

Il y a donc juste deux types d’accent.

  • une pression sur ^ puis une sur c, g, h, j ou s pour avoir ĉ, ĝ, ĥ, ĵ et ŝ
  • ajoutant Maj on obtient en toute logique Ĉ, Ĝ, Ĥ, Ĵ, Ŝ.
  • Alt Gr + Maj + " (touche du 3 alphanumérique) uŭ
  • Alt Gr + Maj + " (touche du 3 alphanumérique) Maj + uŭ

Quelques autres caractères intéressants

Les ©, ® et pour la propriété intellectuelle et les marques enregistrées :

  • Alt Gr + Maj + _
  • Alt Gr + Maj + c®
  • Alt Gr + c©

Les flèches , , et :

  • Alt Gr + Maj + v
  • Alt Gr + Maj + b
  • Alt Gr + b
  • Alt Gr + Maj + n

Notez que ce sont des lettres qui sont côte-à-côte pour composer ces flèches.

Les maths de base , ±, ×, ÷, , ¹, ², ³, et :

  • Alt Gr + Maj + )
  • Alt Gr + Maj + =±
  • Alt Gr + ;×
  • Alt Gr + :÷
  • Alt Gr + Maj + ;
  • Alt Gr + ²¹
  • ²² (quelle surprise)
  • Maj + ²³
  • Alt Gr + <
  • Alt Gr + Maj + <

Conclusion

Vous allez devenir un⋅e As du clavier avec cet article. Pour avoir en tête les différentes combinaisons, voici ci-dessous une image avec la disposition complète du clavier.

Disposition du clavier Français (Variante)

Remarquez que le pavé numérique dispose lui aussi de certains caractères ! Et que je suis loin de vous avoir montré les différentes possibilités…

Aucune excuse pour ne pas respecter la typo française dans des fichiers textes, aussi simples soient-ils. De même pour l’espagnol, le portuguais, l’allemand, les langues nordiques, l’espéranto, le latin, etc. ainsi que quelques autres langues non mentionnées.

Certain⋅e⋅s me diront qu’on peut écrire certaines langues slaves avec… Mais c’est seulement partiel. En Tchèque, on a deux lettres qu’on ne peut pas avoir avec ce clavier : le ď et le ť. En polonais, le ł n’est pas disponible, etc.

Le côté un peu fou, c’est que vous touchez ainsi potentiellement 540 000 000 d’hispanophones, 300 000 000 de francophones, 234 000 000 de lusophones, 130 000 000 de germanophones, 125 000 000 d’italophones, qui utilisent l’alphabet latin avec des diacritiques, avec juste cette disposition de clavier. Alors imaginez si on ajoute les langues sans diacritique comme l’anglais ou l’indonésien…

J’aime cette disposition du clavier. Je me devais de vous la partager.

Je tenterai bientôt le Bepo… On verra ce que ça donnera au niveau des caractères disponibles…

Photo de Amador Loureiro sur Unsplash